Dégâts des eaux : quelle est la responsabilité du propriétaire ?

Dégâts des eaux : quelle est la responsabilité du propriétaire ?

En cas de dégâts des eaux, la responsabilité de l'assuré ne se résume pas à un simple coup de fil à l'assurance. À part lancer la procédure d'indemnisation, il lui revient aussi de préparer le lieu pour la visite de l'expert, de contacter les voisins, et d'évaluer la réparation. Voici tout ce que l'assuré doit faire en cas de dégât des eaux !

Dégât des eaux : À faire et à proscrire

En cas de dégât des eaux, certains gestes concourent à favoriser, à limiter voire à annuler l'indemnisation. Alors après avoir découvert le sinistre, voici ce que vous pouvez (et devez) faire :

  • Sécher le lieu et les matériels concernés ! Il est plus facile d'évaluer les dommages sur les appareils séchés. Après avoir éteint l'électricité, rallumez-la et utilisez des sèche-cheveux pour dessécher les petits objets rapidement.
  • Établir un devis de réparation : afin que vous ayez une idée sur l'indemnisation à réclamer

Ce que vous ne devez jamais faire :

  • Effacer les traces du sinistre. Trois gestes sont à éviter : le nettoyage, le rangement, et la réparation. Attendez le passage de l'expert pour les faire sinon, votre sinistre sera sous-évalué.
  • Jeter les biens endommagés : tous les objets détériorés qu'ils soient petits ou grands fonctionnels ou pas doivent être conservés.


Dégât des eaux : ce qui incombe à l'assuré

Si l'assuré est à l'origine de l'accident, il lui revient de

  • déclarer le sinistre à son assureur par tous les recours possibles (téléphone, internet, lettre, etc.)
  • réaliser un constat à l'amiable avec toutes les personnes impliquées dans l'accident
    appeler une entreprise de réparation pour établir un devis


Si le dégât résulte d'un tiers ou d'un voisin :

  • L'assuré doit alerter au plus vite le gardien, les riverains et le responsable de l'immeuble. Il ne lui incombe pas cependant d'informer une assurance. Celui ou celle qui est à l'origine des dégâts aura l'obligation de faire jouer sa garantie pour indemniser les victimes.
  • En cas d'insatisfaction aux décisions de l'assurance, l'assuré a le droit de demander une contre-expertise. Pour cela, il lui faut trouver un expert et payer les honoraires de celui-ci à ses frais.

Dégât des eaux : la déclaration

L'assuré doit faire parvenir à son assureur la déclaration écrite du sinistre dans un délai de 5 jours ouvrés à compter de l'accident. Il existe cependant des contrats qui prévoient des durées plus étendues, mais aussi des formalités plus légères, notamment un simple envoi de courriel en ligne.

Quant au contenu de la lettre, certaines formalités sont exigées. Elle doit en effet comporter une description détaillée du sinistre : les circonstances de sa survenance, les biens détériorés ainsi que les différentes personnes y impliquées. Elle doit aussi faire figurer les coordonnées, le numéro de contrat d'assurance, et le nom de l'assuré bien sûr ! Si l'accident a porté préjudice à des tiers, la lettre doit indiquer le nom et les coordonnées de ces gens.

Articles

Assurance habitation et dégâts des eaux : la procédure

Le dégât des eaux est le sinistre le plus déclaré auprès des assureurs. Il peut vous arriver ou à votre voisin à tout moment. Dans ces cas, pour toucher un dédommagement rapide vous devez connaître la......